• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Hermès le chat

Hermès le chat - Ludovic Grenier

J’ai perdu mon chat. Il ne venait plus pour manger, comme il le faisait chaque jour. Il ne dormait pas dans la maison, un choix que j’avais fait pour ne pas avoir à brosser ses poils. Par contre, en hiver, je lui installais un lieu bien à lui dans la cuisine. La fenêtre est souvent ouverte, ce qui lui permet de s’en servir pour entrer ou sortir selon sa volonté. Mon chat, Hermès, est très amusant. Il a gardé un tempérament de chaton. Il est joueur, il aime se cacher et sortir de sa cachette en me sautant dessus, pour me surprendre. Sa santé est excellente, et je l’ai depuis au moins cinq ans. C’est une voisine qui me l’a donné quand il était tout petit. Dans mes souvenirs, j’ai vu une boule de poils noirs se dirigeait vers moi en sautant au-dessus des herbes. Je l’ai tout de suite trouvé adorable.

Il a son caractère, et quand il pleut, il miaule pour sortir, puis pour rentrer, et ainsi de suite pendant toute la journée. Parfois, quand la température extérieure est trop basse pour qu’il mette une seule patte dehors, il me tourne le dos et il proteste en me regardant, comme si j’avais une quelconque influence sur le temps. Il fait aussi le tour des portes, en hiver, pour trouver, à mon avis, celle qui s’ouvre sur l’été. C’est un livre de science-fiction qui m’a fait penser à cette possibilité. Hermès a été nommé de cette façon par la fille de ses premiers propriétaires. Elle avait un devoir à faire sur les dieux de l’Olympe, et elle avait aimé la sonorité de ce mot. Elle me l’a déjà expliqué plusieurs fois. Sa mère est une femme magnifique qui m’a révélé qu’elle avait régulièrement recours à une injection acide hyaluronique.

Elle passe de temps en temps pour voir le chat. Elle lui parle, lui demande s’il est bien. Quand il a disparu, elle a informé tous les enfants du quartier qu’Hermès devait être ramené à son propriétaire. Une photographie a circulé sur les téléphones portables des jeunes, et en moins d’une journée, le chat fut retrouvé. Il avait maigri, il semblait affamé. Je l’ai confortablement installé dans la cuisine et je lui ai servi un gros bol de croquettes. Il a tout dévoré, puis il s’est roulé en boule sur le coussin que j’avais apporté pour lui. Je n’ose plus le mettre dehors, et il reste dans la maison autant qu’il veut, maintenant.

 

The author:

author

Ludovic, c'est la personne que tout le monde souhaiterait avoir comme ami tant il est sympathique. Le jour, ce charmant jeune homme est un entrepreneur sérieux, mais le soir il aime beaucoup faire la fête et pratiquer des sports plus extrêmes. C'est d'ailleurs cette dualité qui transparaît dans ce blogue sans prétention. Vous apprendrez à le connaitre!