• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La visite de ma cousine

J’étais presque prêt à partir quand Annie m’a appelé. Elle avait eu un rendez-vous avec un dentiste Ste-Foy et elle voulait passer me voir, puisqu’elle n’était pas très loin de chez moi. J’ai donc reporté mes quelques courses à plus tard, car je voulais discuter avec ma cousine. Nous avions entrepris de rénover la maison de ses parents, qui lui avaient légué un manoir exceptionnellement grand et formidablement néogothique. Ils ne voulaient plus s’occuper de cette habitation difficile à entretenir alors qu’ils souhaitaient loger en ville, dans un appartement. Ils avaient donné à leur fille cette propriété, car elle avait l’ambition de la transformer en un lieu où des événements pourraient se dérouler. J’avais décidé de l’aider à aménager l’austère demeure en une magnifique propriété, digne d’accueillir un mariage princier. C’était une distraction qui me changeait de ma vie quotidienne. Elle était la bienvenue.

J’ai donc accueilli Annie avec un thé à la vanille et des gâteaux à la noix de coco. Elle adore ces deux parfums, et elle a apprécié ma nouvelle recette de gâteau. Tout en parlant des papiers peints et des peintures, des ornements à reconstituer, car ils avaient été abîmés par les intempéries, elle engouffrait des bouchées de madeleines à la noix de coco. J’ai toujours été stupéfait par sa capacité à manger autant tout en restant d’une minceur extrême. C’est un mystère que je n’ai jamais résolu. J’ai proposé de venir, pendant une semaine, pour participer au nettoyage d’une annexe. La maisonnette a un toit de chaume et elle est entourée d’un jardin à l’anglaise. Des poutres apparentes figurent des colombages, comme dans les maisons de cottage anglais. C’était charmant, mais un muret en pierre s’était effondré et l’enduit extérieur devait être refait.

J’ai proposé d’opter pour de la chaux, un matériau naturel dont la blancheur ferait ressortir les poutres des colombages. Les volets, en bois, étaient à changer. J’avais fait quelques recherches sur la possibilité d’avoir des fenêtres assorties avec les volets, car elles aussi devaient être déposées. Des systèmes avec de l’aluminium, d’un côté, et du bois, de l’autre, pouvaient être envisagés. Ils ne dénatureraient pas la beauté de la petite habitation, mais ils apporteraient un confort supplémentaire. Quant à leur couleur, j’avais sélectionné un vert pâle, un bleu charrette et un marron clair. Ce fut cette nuance que la propriétaire de la demeure choisit. Nous avions hâte que les réfections soient finies, et nous avons passé tout l’après-midi à en parler.

 

The author:

author

Ludovic, c'est la personne que tout le monde souhaiterait avoir comme ami tant il est sympathique. Le jour, ce charmant jeune homme est un entrepreneur sérieux, mais le soir il aime beaucoup faire la fête et pratiquer des sports plus extrêmes. C'est d'ailleurs cette dualité qui transparaît dans ce blogue sans prétention. Vous apprendrez à le connaitre!