• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un gros investissement en vue !!!

Un gros investissement en vue !!! - Ludovic Grenier

C’est presque toujours quand je prends un bain que j’entends mon téléphone cellulaire sonner. J’ai beaucoup de mal à résister à l’appel de sa sonnerie, et pour une fois, jeudi dernier, je suis resté bien au chaud dans l’eau mousseuse. L’appel a été suivi de deux autres et, bien sûr, ce fut au moment où je sortais, tout mouillé, que la musique qui le signalait s’est arrêtée. J’ai terminé de me laver, enfilé une chemise et un pantalon et j’ai composé le numéro de celui qui avait, tant de fois, essayé de me joindre. C’était Luc, mon cousin, et il m’a proposé une rencontre chez moi. Il apportait des biscuits au chocolat, que sa conjointe avait cuisinés. Je les adore, et il le sait. J’ai préparé un thé, car je sais qu’il ne boit que cela, et j’ai attendu son arrivée pour boire mon premier café de la journée. Les petits gâteaux étaient, comme d’habitude, divinement bons.

Les bonnes nouvelles qu’il m’annonça me mirent en joie dès le matin. Professionnellement, il réussissait bien. Son souci portait sur une question d’investissement. Il m’a exposé sa volonté d’acquérir des immeubles destinés à la location pour les entreprises. C’était un ensemble de bureaux, et j’ai comparé le prix qui était demandé avec le montant du loyer. Il pouvait amortir son investissement en moins de cinq ans, c’était une excellente affaire, à saisir immédiatement. Devant moi, il a appelé le courtier pour lui faire une proposition. Elle a été acceptée. Sa conjointe, Alexandra, avait été informée des démarches de son époux auprès de moi, mais j’ai demandé à mon cousin de lui envoyer par message les derniers événements. Elle était à un Traitement des varices sclérotherapie Montréal.

Elle nous proposa de la rejoindre dans un restaurant qu’elle connaissait bien. Pour fêter cette acquisition, nous avons bu une coupe de champagne, puis je me suis régalé d’un risotto safrané et de la sole panée. En dessert, la tarte normande m’a épaté, et je suis ressorti bien nourri de cette pause de dîner. Pendant l’après-midi qui a suivi, j’ai regardé un film que je voulais voir depuis longtemps, j’ai lu quelques chapitres d’un roman et j’ai rangé mes vêtements. Le soir, je n’avais toujours pas faim. Devant une émission sur l’archéologie, j’ai soupé d’une tartine de pâté, et de quelques feuilles de salade verte. C’était une bonne journée qui s’achevait, et je n’aurais jamais deviné que la suivante serait si différente.

 

The author:

author

Ludovic, c'est la personne que tout le monde souhaiterait avoir comme ami tant il est sympathique. Le jour, ce charmant jeune homme est un entrepreneur sérieux, mais le soir il aime beaucoup faire la fête et pratiquer des sports plus extrêmes. C'est d'ailleurs cette dualité qui transparaît dans ce blogue sans prétention. Vous apprendrez à le connaitre!